Centre de dégradé transparent
LOGO FINI transparent.png

CHEVAL'HARMONIE

QUI SUIS-JE ?

POURQUOI SUIS-JE LÀ?

     Mon chemin équestre commence à l’âge de trois ans, accrochée au cou d’un poney lors de la visite d’un centre équestre pour mon grand frère. Erreur que celle de m’avoir emmenée à ce moment-là ! ;-)

Je débute donc des cours sur le dos de Tulipe, mon Amour de Zorro - un Petit Tonnerre - et tant d’autres poneys que j’aime et dont je m’occupe pendant des heures.

Je passe mes galops, participe à des concours hippiques ; je n’aime pas perdre, mais j’aime surtout être avec « mes » poneys.

 

     A huit ans, je monte de deux étages d’un coup, en me hissant sur le dos de Micky, une jument au grand cœur, toujours aux couleurs de Petit Tonnerre, mes pieds ne dépassant pas des quartiers de selle ;-).

Et je continue les concours de CSO, en épreuves D et en cycles jeunes chevaux. Mes montures sont très variées : chevaux de club, chevaux et grands poneys de propriétaires qui me font confiance, tant mon amour pour ces animaux est grand. Je participe à des Championnats régionaux et de France à plusieurs reprises et ai la chance de fouler l’herbe du Grand Parquet de Fontainebleau en finales de cycles classiques.

 

     Je rentre à l’université pour une licence de physique chimie et la parenthèse équine s’ouvre. Les chevaux me manquent et trois ans plus tard je suis embauchée dans une écurie de jeunes chevaux et de chevaux en difficulté psychologique.

Ma plus belle expérience : chevaux compliqués, inapprochables, dangereux même. Je n’ai pas de formation spécifique alors j’agis par amour et instinct, et j’apprivoise les grands renards… C’est difficile mais merveilleux. Et les résultats parlent d’eux-mêmes. Les chevaux me rendent mon amour et ma bienveillance, quel beau cadeau, merci.

 

     Je décide de passer mon monitorat, et enseigne alors à un public divers, dont de jeunes cavaliers que j’accompagne en concours d’obstacle et concours complet. De très jolies expériences humaines.

Je continue parallèlement le travail, l’éducation et le débourrage de chevaux, et tourne toujours en CSO et CCE.

     Je souhaite travailler dans une écurie et quitte tout pour tenter ma chance dans une écurie professionnelle de concours complet à côté de Saumur. Je rencontre encore de merveilleux équins qui me permettent de continuer mon apprentissage équestre ; mais les humains n’ont pas la même bonté, ni mes convictions. Je préfère y mettre un terme.

     Peinant à trouver une place pérenne, je rejoins par la suite les montagnes alpines que j’affectionne pour travailler en saison, alternant cours d’équitation et randonnées équestres l’été, et travail dans la fonction publique l’hiver. Je passe un concours et suis embauchée à l’année comme fonctionnaire territoriale.

Je suis dans mes montagnes, je suis bien, mais… les chevaux, ma Passion, me manque et j’en souffre.

     Alors sur les conseils de mon chéri, je me rends en Belgique « voir » les jeunes chevaux de mon ancien employeur… Et je rencontre des 3 ans, dont HELLO, grand cheval aux belles allures, et très sensible.  Ce sera lui, MON premier cheval et celui de ma vie.

Je décompose les étapes du débourrage et commence alors l’éducation de mon cheval. Mais voilà, ce grand cheval commence à me poser de sérieuses difficultés. Et pourtant des jeunes, j’en ai débourrés, éduqués, même de très compliqués.

     Mais Hello devient difficile et dangereux, et je commence à être démunie face à celui qui devient un dragon. Deux professionnels censés avoir plus de métier que moi me sous-entendent de le vendre… Pour le mettre entre des mains fortes et contraignantes…

Mais non ! Ce cheval m’explique qu’avec lui, ce sera plus difficile et je dois réfléchir, me remettre en question malgré mon expérience…

Et heureusement je m’écoute et me tourne vers une grande dame de cheval, Carole LOTHON, la personne qui me permettra de vivre et danser avec mon cheval…

     Carole m’enseigne une équitation complice et légère, basée sur les bases de l’équitation dite éthologique, et à la fois sur celles de l’École de la Légèreté de Philippe Karl, ancien écuyer du Cadre Noir. Et j’entame alors un nouveau chemin avec Hello, fait de remises en question, de recherches, de nouveaux apprentissages, d’émotions fortes …., car Hello est un cheval sensible, très grégaire, sur l’œil, émotif, puissant ...

     Je me forme alors à cette « nouvelle équitation », en adéquation avec mes convictions profondes, grâce à Carole et mes recherches et lectures ; et je progresse AVEC mon cheval, dans la vie quotidienne et notre équitation, alliant mon instinct, mon expérience, mon apprentissage et surtout mon Amour.

     Les années passent, je m’instruis, je réfléchis, je teste, je travaille, je progresse avec mon cheval. Et je commence à aider une amie démunie avec sa jeune monture elle-même mise en difficulté par différents professionnels humains … J’ai 35 ans et me voilà de nouveau face à mes anciennes amours : l’enseignement au cavalier et au cheval en difficulté !

     De nouvelles rencontres au cours de stages et de nouvelles personnes à aider… Alors, et si j’aidais plus de personnes en partageant mes connaissances et les leçons de vie que ces magnifiques chevaux m’ont données ?

     Dans une approche en adéquation avec mon Amour du cheval et mes convictions profondes, où les maîtres mots sont : ÉCOUTE, RESPECT, CONFIANCE, PLAISIR. Il s’agit de construire une RELATION CHEVAL-HUMAIN avant tout, comme deux amis sur un chemin de vie.

Alors VOUS êtes aujourd’hui et demain ces personnes et ces chevaux que je souhaite aider, simplement, quelques soient vos profils, vos objectifs, vos difficultés.